Adoption : comment adopter ?

Adopter un enfant est un acte noble. Il s’agit de donner une famille, de l’amour et un foyer stable à un enfant. Toutefois, il peut arriver qu’on tente l’aventure pour les mauvaises raisons, qu’on ait pas le profil ou qu’on ait pas l’enfant qu’il nous faut. Pour protéger l’enfant, une procédure complexe et parfois lente est mise en place. Voici les différents aspects à prendre en considération.

Avoir le profil requis

Tout le monde ne peut pas adopter car il s’agit de confier une personne à une autre. C’est une décision grave qui implique beaucoup de responsabilités. Ainsi, la législation donne droit d’adoption à deux époux de sexe différents ou non, mariés plus de deux ans. A défaut de la condition liée à la durée du mariage, les deux conjoints doivent être âgés d’au moins 28 ans révolus chacun. D’un point de vue administratif, toute personne qui souhaite adopter un enfant doit avoir l’agrément du Conseil Départemental du lieu de résidence. Cette dernière formalité ne concerne pas l’adoption intrafamiliale ou les assistantes familiales qui souhaitent adopter les enfants qui sont chez elles.

Choisir l’enfant

Etant l’autre bout de la chaîne, l’enfant est choisi comme on l’a déjà fait pour le parent. Peuvent être adoptés les pupilles de  la nation, les enfants dont les parents se sont vus retiré l’autorité parentale pour une raison ou une autre,  ceux dont les parents ont consenti à l’adoption, et enfin, ceux qui sont abandonné par leur parents. S’agissant d’enfants issus de pays étrangers, il est toujours important de confronter les deux législations afin de s’assurer qu’il n’y a aucune incompatibilité qui interdirait une telle adoption.

Avoir les bonnes motivations

Adopter c’est bien mais le faire pour les mauvaises raisons peut être fatal pour l’enfant. C’est pourquoi les services sociaux s’intéressent autant sur ces motivations. On se base sur le droit de tout enfant d’avoir une famille et non sur un droit d’un adulte d’être parent ou d’avoir des enfants. C’est la raison pour laquelle les services sociaux cherchent toujours la meilleure famille pour l’enfant. En effet, l’enfant adopté ne sert pas de thérapie de couple ni ne constitue un moyen de faire de la charité. L’adoption est un choix de vie qui permet de donner beaucoup d’amour à l’enfant et de le considérer comme le sien. Une autre erreur que beaucoup font est de trouver un enfant qui ressemble à leur enfant biologique qu’ils ont perdu en guise de remplaçant. Enfin, certains couples n’acceptent pas l’idée de ne pas pouvoir concevoir d’enfant et ne font leur « deuil de l’enfant biologique ». C’est pour éviter toutes ces motivations malsaines pour l’enfant que l’enquête prend du temps.

Se préparer sur tous les plans

Il peut arriver qu’au départ votre motivation pour adopter un enfant ne soit pas adéquate. Toutefois, il existe beaucoup de relais pour vous améliorer, trouver les appuis nécessaires pour faire votre « deuil de l’enfant biologique », etc. Il n’y a pas de durée définie pour la procédure d’adoption alors prenez tout votre temps. Discutez de votre projet avec votre entourage, attendez de trouver l’enfant que vous voulez vraiment. En effet, il arrive souvent que les enfants adoptables ne correspondent pas aux aspirations des postulants.

 

2 réflexions sur “Adoption : comment adopter ?”

Laisser un commentaire

Panier
Retour en haut