26 mai 2024 10 h 35 min
Image par <a href="https://pixabay.com/fr/users/rebcenter-moscow-6351207/?utm_source=link-attribution&utm_medium=referral&utm_campaign=image&utm_content=2713620">Лечение Наркомании</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&utm_medium=referral&utm_campaign=image&utm_content=2713620">Pixabay</a>

VERITABLE FLÉAU

La partie  problématique soulevée dans cet article est la toxicomanie chez les adolescents. Nos enfants sont exposés à des drogues dangereuses dès le plus jeunes âge. Que ce soit dehors les fréquentations mais, ils sont également exposés à travers les membres de leur famille. Avec des drogues partout, il est difficile d’imaginer comment nous pouvons prendre des mesures pour prévenir la toxicomanie chez les adolescents et y parvenir.

Les drogues les plus consommées chez les adolescents sont le cannabis et l’alcool, bien que la méthamphétamine et l’héroïne soient également populaires.

Le dernier rapport parlementaire français sur le cannabis recommande sa légalisation

 

Les Français en haut du tableau

La consommation de cannabis en France représente 80% de la consommation de l’ensemble des drogues. Près de 10% de la population entre 14 et 64 ans consomme du cannabis au moins une fois par an, près de 3% de façon quotidienne. Les jeunes Français de 16 ans sont les premiers consommateurs de cannabis en Europe. 18 millions de Français ont déjà expérimenté le cannabis au cours de leur vie. En 2017, en France, près de la moitié des adultes âgés de 18 à 64 ans déclaraient en avoir déjà consommé. C’est près de quatre fois plus en 30 ans.

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies estime que 75 millions d’Européens entre 15 et 64 ans ont consommé au moins une fois du cannabis, soit 20% de cette population. 6,8% de la population âgée de 15 à 64 ans en a consommé au cours de l’année. Les jeunes adultes, entre 14 et 34 ans sont les plus gros consommateurs : 12,4% ont consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois, et 6,9% au cours des trente derniers jours en Europe.  Sources: TV MONDE

 

Et …

Si vous soupçonnez une toxicomanie chez un adolescent dans votre famille ou chez un ami, la chose la plus importante à garder à l’esprit est qu’une communication honnête et ouverte est la clé pour obtenir de l’aide pour cet adolescent. Votre premier instinct sera probablement la colère, mais si vous montrez cette colère, l’adolescent se rétractera et n’entendra rien de ce que vous dites – du moins pas consciemment.

Restez calme et asseyez-vous pour discuter des dangers de la toxicomanie chez les adolescents et de ce qu’elle peut faire dans la vie d’une personne. Soulignez les problèmes physiques causés par les drogues, comme les problèmes cardiaques, les troubles du sommeil, la paranoïa et la léthargie. Montrez-leur des photos de personnes dépendantes à la drogue avant et après la prise de leur dépendance. Il existe de nombreux endroits où vous pouvez vous rendre pour obtenir ces informations.

Armez-vous avec autant d’informations que possible sur la toxicomanie chez les adolescents. Présentez ce que vous avez appris à votre adolescent d’une manière qui lui parle et qui est importante pour lui. Essayez de regarder la dépendance de leur point de vue et encouragez-les à être honnêtes avec vous sur les raisons pour lesquelles ils ont commencé à consommer.

Vous voudrez également obtenir des conseils pour votre adolescent. Cela peut être fait dans un établissement de santé spécialisé. Souvent, les adolescents s’entendent mieux quand il y a d’autres adolescents à qui parler. Voyez s’il y a un conseiller ou une thérapie de groupe  dans votre communauté. Sinon, vous pourriez peut-être en créer un vous-même!

La toxicomanie chez les adolescents est un problème qui ne doit pas être ignoré. Ils disent que les enfants sont notre avenir et que nous devons prendre soin de nos enfants. Cela signifie que nous devons affronter la toxicomanie de front et ne pas nous cacher dans un coin en niant que cela se produit. Communiquez avec votre adolescent, écoutez-le et obtenez-lui l’aide dont il a besoin. Ils le méritent et votre famille le mérite.

Bonne chance aux parents concernés

Laisser un commentaire